Sans ciller

Soar

Soar




Portes closes,
les étoiles s'éteignent.

Désespoir,
quand ça nous tombe sur la tête,
c'est comme si les dieux n'en voulaient plus, 
de nous.
Désespoir, désespoir, 
quand ça nous tombe sur la tête,
dieu d'amour,
dieu d'abondance,
dieu de joie,
dieu de partage,
dieu de lumière,
dieu de paix.
Désespoir, désespoir, désespoir,
quand ça nous tombe sur la tête,
c'est comme si les dieux n'en voulaient plus,
de nous.

On regarde plus loin que l'horizon tombé
et les mots nous manquent, nous masquent,
à l'heure des espoirs, désespoirs
du matin qui se lève.

Paupières ouvertes, yeux qui se ferment,
il est trop tôt pour oublier la tendresse.



 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s