le temps de

 

  "... plus le projecteur est puissant, plus l'ombre est épaisse..."
                    
   - Amin Maalouf




à la recherche du sens perdu



  "La grande plénitude est comme vide; alors elle est intarissable."  
                             
   - Lao-Tzu (chap. XLV)


 

 

 


 Canicule, "petite chienne", canicula en latin. 
 Nom donné à brûlant Sirius*, de la constellation du Grand Chien,
  qui se lève et se couche avec le soleil d'été. 

 On ressort les vieux tableaux. 
 Pyromane en-fleurs ou Responsable de-son-feu,
  l'été dira si c'est sèchement tenable ou pas
  de porter autant d'amour du feu en soi.
 Le possible de lourdes charges, de xylolalie.
 La lumière aveugle, il est difficile
  de cerner les ombres et ce qui s'y passe.

 Phénix ou phare ne savent pas,
  ne savent plus où est la mer.
 Si l'eau vient à manquer,
  il restera une tour de guet
  et quelques cendres
  pour les feux de demain.
 Le temps de guérir des brûlures, peut-être.
 La terre boit, en attendant de voir.
 Les anneaux battent dans le vent,
  laissant des marques d'argent et or.
 En chercher encore saigne
  les pactes d'aujourd'hui.

 Projets.
 Nous n'irons pas bien loin.
 A la mer, peut-être, le temps de guérir.
 Quand on est trop dur à aimer,
  ce n'est qu'un moment à passer.


 

 

This slideshow requires JavaScript.

 * http://www.astrosurf.com/astro_virtu/constell/f_co_cma.htm


 

 

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s