se faire un sang d’encre

Se faire un sang d’encre, c’est être très inquiet, angoissé. Peut-être parfois le pourquoi d’un recours à l’encre, au tracé, à l’écrit, pour essayer de comprendre, de trouver la paix.

Sweet Escape… ça shlingue.

  La main du bourreau finit toujours par pourrir Grande main qui pèse sur nous grande main qui nous aplatit contre terre grande main qui nous brise les ailes grande main de plomb chaud grande main de fer rouge grands ongles qui nous scient les os grands ongles qui nous ouvrent les yeux comme desContinue reading “Sweet Escape… ça shlingue.”