portail, poitrail

 

 
 
 "Il y a également des suffixes augmentatifs: 
  ail, as, on: portail, coutelas, caisson." 

   - Ferdinand Brunot (La Pensée et la Langue)
 
 

IMG_3162



  Un jour, une vie qui dira 
   liberté en soi moi nous verrons. 
  Ce lit, défait et vide sous un ciel bleu, 
   est silencieux comme une fugue 
  - des pas perdus sans combin.é.e.s. 
  Injoignables hirondelles fatiguées, 
   les murs sont las d'attendre d'être effleurés de nids. 
  Portail. Poitrail. Pleins sont vides à plaindre, parfois, 
   alors que des concerts improvisés 
   sont à l'horizon du monde. Ailleurs. Œillères. 
  Cette gestation, orchestre du silence, 
   prend plus de saisons que d'années.
 
  Été, on y était, d'ailleurs, 
   à ne pas penser à changer ce qu'on aime. 
  Pourquoi nous changer, après tout, 
   si ce qu'on aime n'est plus pensées? 




 "Le son du tonnerre, bien qu'assourdissant, est inoffensif; 
   L'arc-en-ciel, malgré ses couleurs chatoyantes, ne dure pas; 
   Ce monde, même s'il apparaît plaisant, est semblable à un rêve; 
   Les plaisirs des sens, bien qu'agréables, n'apportent au bout 
   du compte que désillusions." 

   - Jetsün Milarépa 


avance

 

 

Chemins sensibles

 

Sensible

est la terre au-dessus des sources: aucun arbre ne doit

être abattu, aucune racine

arrachée

 

Les sources pourraient

tarir

 

Combien d’arbres sont

abattus, combien de racines

arrachées

en nous

 

– Reiner Kunze

 

tap

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s