orage, portail, poitrail

suffixe augmentatif

Positive growth +

“Le son du tonnerre, bien qu’assourdissant, est inoffensif; L’arc-en-ciel, malgré ses couleurs chatoyantes, ne dure pas; Ce monde, même s’il apparaît plaisant, est semblable à un rêve; Les plaisirs des sens, bien qu’agréables, n’apportent au bout du compte que désillusions.”

– Jetsün Milarepa

Plein de cases pour caser les cas en décadence de cadences… Un jour, une vie qui dira liberté en soi moi, nous verrons.

Ce lit, défait et vide sous un ciel bleu, est silencieux comme une fugue – des pas perdus sans combin.é.e.s, après l’orage.

Injoignables hirondelles fatiguées, les murs sont las d’attendre d’être effleurés de nids. Portail. Poitrail. Pleins sont vides à plaindre, parfois, alors que des concerts improvisés sont à l’horizon du monde. Ailleurs. Œillères. Cette gestation, orchestre du silence, prend plus de saisons que d’années.

Été, on y était, d’ailleurs, à ne pas penser à changer ce qu’on aime. Pourquoi nous changer, après tout, si ce qu’on aime n’est plus pensées?

Published by chameleoniantimes

Chameleonian Times, works by Helene Vanderhulst

%d bloggers like this: