empreinte de fripes

"Si cette vie que bat le vent de mille maux
Est plus fragile encor qu'une bulle sur l'eau,
Il est miraculeux, après avoir dormi,
Inspirant, expirant, de s'éveiller dispos!"

                                            - Nagarjuna 
plic ploc
plic ploc
plic ploc

Les étoiles filent dans les portes ouvertes des temps.

J’aimerais te dire que c’est vers toi 
que je pense en m’endormant, en me réveillant 
empreinte de fripes.
Mais les vagues des vies nous perdent 
de vue dans un silence assourdissant.
Alors je le trace dans le sable
des non dits et rêve que les nuages
de doutes pleuvent sur nos jardins, joues 
en fleurs de dormance,
le front sur ton épaule de nageoire, regain
à douceur d’eaux vives de voix heureuses, 
avec ou sans « J’aimerais te dire... »

C'est fini!


	

Published by chameleoniantimes

Chameleonian Times, works by Helene Vanderhulst

<span>%d</span> bloggers like this: