fonte humaine

On demanda à Einstein de prédire quelles armes seraient utilisées lors de la Troisième Guerre mondiale. On m’a rapporté qu’il répondit:

“En admettant qu’une Troisième Guerre mondiale aille jusqu’à la destruction nucléaire, je peux dire que la Quatrième Guerre mondiale sera menée avec des arcs et des flèches.”

– Comte de Mountbatten of Burma (1900 – 1979)

tik tak tik tak

“Je me tue à vous dire” suinte en larmes noyées dans le lit sec vers la mère, océan de compassion.

Comportements non… et tik tak tik tak tik tak… à crever la gueule ouverte, et tik tak tik tak… cent ans peuvent passer sans soutien ni main tendue, et tik tak, “Je me tue à vous dire” s’approche de la berge.

Dans l’ombre de nos mémoires on se cherche à tâtons en devinant les trajectoires depuis la dernière tendresse d’une adresse et d’un rendez-vous qui avait tout d’une évidence.

On disparaît ou se laisse disparaître.

Dans l’ombre de nos mémoires, ces bruits d’un foyer, d’amis et de quotidiens apparaissent dans le calme d’un matin sans regrets ni attachement. On dégèle des peurs solitaires qui laissaient sans voix, qui laissaient pantois, qui laissaient sans toit.

Les sourires sont lumineux pendant la fonte humaine. Tellement lumineux.

Published by chameleoniantimes

Chameleonian Times, works by Helene Vanderhulst

%d bloggers like this: